Pourquoi ce refus de reconnaissance?

Par Béa

Trouvez-vous normal que l’on ne parle des enseignants QUE sur la base des heures effectuées devant élèves ?? On ne dit pas 0h pour les personnes qui travaillent dans un bureau…. La loi impose l’horaire effectif…. pourquoi ne s’applique-t-elle pas aux enseignants ? Pourquoi cette Injustice? Pourquoi ce refus de reconnaissance? Cela n’est-il pas méprisant???…. La reconnaissance et la considération de notre métier commence peut-être par la prise en compte de TOUT notre travail effectué.

reconnaissance

« Lettre à mon inspecteur de l’éducation nationale ».

(Texte trouvé sur le site Mediapart et datant de 2014).
Un collègue au bord de la rupture à un an de son départ à la retraite. 
« Monsieur l’Inspecteur, vous me prévenez par courriel d’une inspection imminente. Je sais que vous êtes en droit de venir vérifier si j’exerce convenablement ma fonction et c’est bien là ce qui me gêne en l’étrange situation où je me trouve. Je ne puis accepter d’être jugé sur un travail que je ne fais pas comme il se devrait et je me vois contraint de vous refuser ma collaboration. Je complète mon mail sibyllin par une missive plus explicite sur les raisons de mon refus actuel.
Je ne fais pas classe ;je gère au jour le jour un groupe totalement déstructuré, perturbé par des années de dérives disciplinaires et fracassé par l’intrusion de la justice dans son environnement. Chaque jour naissent des conflits, des histoires, des crises qui submergent les esprits et éloignent ces jeunes des préoccupations scolaires.
Je n’enseigne pas : je joue un rôle d’éducateur qui cherche à calmer le jeu, qui donne à comprendre la loi et la règle, qui modère les propos, qui adoucit les querelles. Je régule, je pondère, je calme et je ne fais pas cours comme il est prévu que je devrais le faire . C’est ainsi, et j’avoue que ce programme m’épuise et m’use au-delà de ce qui est supportable.
Avec eux , j’ai depuis longtemps renoncé à coucher sur le papier une de ces préparations modèles que vous préconisez. Je viens avec quelques idées en tête, des supports en réserve et je juge de leur état. Parfois, il est possible de s’écouter et d’échanger dans le calme. Nous avançons sur des sujets qui sont plus des activités que des cours. Il faut survivre au jour le jour, et ce n’est pas, je le suppose , ce que vous venez constater …
D’autres fois, c’est l’effervescence, le désordre le plus total. Les élèves ne s’écoutent plus ; ils sont plongés dans leurs difficultés psychologiques et la classe est en ébullition. Je sais que vous êtes venu inspecter une collègue: durant une heure, ils vous ont montré un visage apaisé car ce ne sont pas des monstres ; ils savent se montrer dignes et respectueux quand les circonstances l’imposent de manière parfaitement artificielle.
Je ne souhaite pas me prêter à ce jeu : il ne correspond pas à la réalité du quotidien. À quoi sert de vous leurrer en vous donnant à juger une réalité qui n’est pas la nôtre ? J’ai passé l’âge, à un an de déposer mon tablier, de vous faire des grimaces. Sanctionnez-moi mais ne me jugez pas sur un mensonge.
Je ne vais pas inventer de jolis documents alors que mes chers élèves ne rangent rien, égarent les feuilles ou les détruisent au sortir de la séquence. Je ne vais pas vous parler de progressions quand il faudrait, hélas, évoquer plutôt le récit de quelques escalades périlleuses si ardues à gravir au quotidien.
Ce n’est pas le métier d’enseignant que j’exerce cette année mais tout autre chose, et je pense le faire de mon mieux en ayant même réussi quelques belles activités. Hélas, chaque jour, il faut remettre en cause ce qui a été obtenu la veille ; il faut maintenir un équilibre qui peut se rompre à tout moment. Je n’ai pas besoin que vous veniez me faire le reproche d’être bien loin des obligations de ma charge. C’est ainsi ; je me contente de travailler sur le groupe en demandant aux enfants de réfléchir à ce qu’ils sont, à ce qu’ils font et aux moyens d’envisager des lendemains plus sereins.
Monsieur l’Inspecteur, je ne suis pas en état de vous recevoir pour vous présenter un pauvre simulacre d’enseignement modèle. Vous allez juger ma démarche cavalière et irrévérencieuse, je vous l’accorde. Elle s’inscrit cependant dans un souci de clarté et d’honnêteté. Je vis une année comme jamais je n’en ai vécu et j’estime que le moment n’est absolument pas propice à vous rendre compte d’un travail que je ne parviens pas toujours à faire selon les canons de votre administration et de ma fonction.
Autant être clair et conséquent. J’estime avec ce groupe, avoir atteint mes limites et j’en ai pleinement tiré les conséquences. Je viens de demander ma mutation car il est hors de question de poursuivre avec eux une aventure qui me laisse sans ressources et sans motivation . Aller à leur rencontre est un effort qui demande trop d’énergie en regard des résultats obtenus. J’ai échoué et le reconnais bien volontiers.
Je vous serais reconnaissant de ne pas venir ajouter à la honte et au désespoir que je vis chaque jour, vos remarques inévitables : elles ne seraient que vinaigre sur une plaie. Je n’en ai nul besoin pour connaître la triste réalité du moment. Je vous prie donc de surseoir à cette inspection afin de ne pas me contraindre à la falsification et au faux-semblant. Vous pouvez tout aussi bien me sanctionner en me déplaçant immédiatement de cet endroit charmant ; ce ne serait certes pas très sympathique pour le collègue qui prendrait la place. Mais je m’en remets à votre décision et ne vous fermerai jamais la porte car elle demeure ouverte à tous.
Acceptez mes salutations
Administrativement vôtre. »

Pétition pour les AED

Les AED (assistants d’éducation) font partie du personnel précaire de l’EN. Pourtant leur travail est indispensable dans un établissement scolaire, notamment au niveau des relations avec les élèves. Ils gèrent les élèves quand ces derniers sont hors du cadre de la classe.

pétition aed

Voici toutes leurs missions :
– encadrement et surveillance des élèves, y compris à l’internat et à la demi-pension ;
– appui aux personnels enseignants pour le soutien et l’accompagnement pédagogiques ;
– aide à l’accueil et à l’intégration individuelle et collective des élèves handicapés et accompagnement des étudiants handicapés ;
– aide à l’utilisation des nouvelles technologies, notamment l’informatique ;
– participation à toute activité éducative, sportive, sociale, artistique ou culturelle complémentaire aux enseignements ;
– participation à l’aide aux devoirs et aux leçons.

Ils travaillent sous l’autorité du conseiller principal d’éducation  (CPE) qui leur délègue une partie de ses missions notamment :
– la saisie des billets d’appels et des relevés d’absence et les appels téléphoniques relatifs à ces absences. ;
– les diverses reprographies ;
– l’actualisation de l’affichage ;
les appels téléphoniques relatifs aux absences.

Recrutés avec un niveau  minimum  BAC, les assistants d’éducation sont des personnels contractuels de l’Etat recrutés pour une durée maximale de 3 ans, renouvelable plusieurs fois dans la limite d’une durée totale de 6 ans. Le contrat comporte une période d’essai, d’un douzième de la durée du contrat, au cours de laquelle les 2 parties peuvent rompre le contrat sans motif, ni préavis, ni indemnité.

Ils peuvent être embauchés à temps partiel ou complet. Leur temps de travail est encadré par le décret n°2000-815 du 25 août 2000, qui fixe à 1607 heures annuelles  la charge d’un AED à  temps complet. Ils exercent leurs fonctions sur une période effective comprise entre 39 et 45 semaines par an. En internat, chaque nuitée est assimilée à 3 heures de travail.

Les assistants d’éducation sont rémunérés selon l’indice de rémunération 292 qui porte leur salaire autour de 1115€ nets au 13 janvier 2012 pour un service à temps complet.

Par cette pétition, ils demandent à être mieux reconnus et qu’il soit possible que leur contrat puisse devenir un CDI (comme dans l’enseignement privé).

Les professeurs de français sont-ils plus bosseurs que les autres ?

Alors que les professeurs de collège toutes disciplines confondues se disent débordés par la mise en place de la réforme du collège, le bruit court que les professeurs de lettres seraient les professeurs travaillant le plus…. Voici quelques arguments-ci dessous :

honneur prof français

A votre avis, il y a-t-il une discipline plus exigeante que d’autres ? Et si oui, pourquoi ? Votre réponse est attendue en commentaire…A vous de jouer !

Recherche associés pour….acheter un avion !

Par Geneviève B.

J’ai trouvé LA solution anti-procrastination… L’avion!!!! Enfermée sans aucune possibilité de m’évader, sans téléphone, télé ou autre distraction, j’ai fini de corriger toutes mes copies de vacances!!😊😊 Alors chers collègues, je cherche des associés pour…acheter un avion et faire ensemble des vols spéciaux « correction de copies » 🛫🛫🛫Qui est partant??!!!

avion

Quand la météo offre du repos

Par Marie B.

« J’avoue, je suis une grosse feignasse! Week-end prolongé pour cause de cyclone. Mais bon j’ai rentré deux classes de dnb blanc et une d’eaf blanc. Dois-je culpabiliser? En plus le cyclone s’intensifie et jeudi, c’est férié à l’île Maurice. Aie aie aie. Je n’ai même pas honte. C’est horrible! Je bosse tellement à côté que j’ai l’impression de récupérer des week-ends! »

Correction tout-terrain

Par Anonyme

Ma petite contribution pour changer notre image… J ai décidé que partout où j’allais et où j’aurai à patienter devant un public,j emmènerai des trucs à corriger. Ça intrigue,ça suscite des messes basses et il y a toujours un enfant qui vient voir de très près et qui me demande si c’est pour mes enfants…et je réponds «non,pour mes élèves.Il faut bien que je corrige leur travail de classe pour leur rendre demain et continuer à apprendre.» . Avec le sourire qui va avec bien sûr. 😬
Ok,au tir à l’arc de mon fils,je me suis gelée les mains et les fesses,mais il y a tellement de salle d’attente bien chauffée ou de parc où il jouera à la belle saison. 😇correction-tout-terrain

Bonne année fidèle lecteur !

J’ai repris les rênes du blog, il y a peu, et avant de vous souhaiter les traditionnels vœux pour la nouvelle année, je tenais à vous remercier de votre fidélité. Le blog a évolué, les feignasses aussi et vous êtes chaque jour plus nombreux à nous suivre. Merci de votre soutien, de vos éclats de rire, de vos témoignages poignants ou encore vos coups de gueule.

2017 va être une année riche en événements aussi bien politiques, économiques, sociales et culturelles. A nous de faire les choix qui rendront notre vie et notre monde meilleur.

Alors cher lecteur feignasse, que 2017 te soit une année aussi agréable et douce que possible, pleine d’entrain, d’idées, d’échange et de partage (comme par exemple ici :https://padlet.com/800kfeignasses/sb7harajpqex ). Et à bientôt pour d’autres aventures.

Votre Feignasse 18