L’académie d’Orléans tours a été la première à modifier ses dates de vacances de Pâques.

Où en est-on aujourd’hui ?

Sur douze académies de la zone B, quatre ont procédé à un changement officiel de dates :

“Dans les académies de Caen, Nantes, Orléans-Tours et Rouen, les vacances de printemps se dérouleront du mercredi 25 avril 2018 (après la classe) au lundi 14 mai 2018 (reprise des cours le matin) au lieu du 21 avril au 7 mai.

Cette disposition est prise à titre exceptionnel, après consultation au niveau régional selon les modalités habituelles.
Elle permettra d’éviter les inconvénients initiaux d’une semaine de rentrée perturbée par deux jours fériés des mardi 8 et jeudi 10 mai. Avec ce nouveau calendrier, les élèves bénéficieront strictement  du même nombre de jours de cours que prévu initialement”
L’académie de Rennes semble vouloir suivre le même chemin.

C’est plutôt une bonne nouvelle de feignasse car leurs vacances, rallongées, dureront ainsi deux semaines et demie!

vacances paques

Dans les académies d’Aix-Marseille, Amiens, Lille, Nancy-Metz, Nice, Reims et Strasbourg, le calendrier initial du ministère sera par contre conservé. La rentrée pour la dernière période se fera donc de manière hachée puisque après un lundi de cours, les établissements seront fermés – 8 mai oblige. Le mercredi, les enfants et adolescents reprendront le chemin de l’école avant de chômer à nouveau le jeudi pour l’Ascension,  mais ils ne feront pas le pont le  vendredi.

Pour l’anecdote, un professeur d’histoire-géographie de l’académie d’Orléans-Tours a déposé deux requêtes devant le tribunal administratif d’Orléans pour annuler la décision de modification du calendrier scolaire de Mme la Rectrice. La demande d’annulation se base sur l’article D 521-5 du Code de l’éducation. Il établit que “sauf dans les cas où elles sont motivées par des circonstances non prévisibles, les décisions résultant de l’application des articles D. 521-1 à D. 521-4 sont arrêtées et rendues publiques un an au moins avant la date d’effet prévue quand elles concernent l’ensemble d’un département ou de l’académie”. Et il est évident que le calendrier des jours fériés était bien prévisible. Donc affaire à suivre…..

 

0