Une fable pour notre ministre

Par anonyme

Une collègue exceptionnelle 😂 !
Car oui, dans notre école, nous devons accueillir 26 élèves par classe + des élèves à besoins spécifiques, qui ne sont pas comptabilisés, donc impossible d’ouvrir une classe supplémentaire. Nous nous retrouvons donc avec des classes surchargées et des institutions qui nous mettent des batons dans les roues. A rajouter à une école en travaux, 4 nouvelles collègues débutantes qui vont prendre leurs marques dans ce bazar. .. réponse de notre ministre : chanter le jour de la rentrée. On voit où est l’urgence ! A diffuser 🙂

Jean-Michel Blanquer vous souhaite de bonnes vacances

Hier, le ministère a envoyé à l’ensemble des professeurs une lettre de Jean-Michel Blanquer pour leur adresser directement un message. La lettre est diponible si dessous.

Alerte Spoiler : dans cette lettre, vous ne verrez pas :

  • le gel du point d’indice
  • le retour de la journée de  carence en cas d’arrêt maladie
  • un seul mot sur les rythme scolaire
  • et encore moins sur le fait qu’il y a une crise de recrutement
  • que la mise en place des CP à 12 élèves par classe en REP+ et sa généralisation est infaisable du fait d’un manque de moyens humains….

 

Merci pour le « monde des enfants »

par Mireille Uléa

Bonsoir les 800000 feignasses merveilleuses! A la demande de Claire Djebabera Pellerin, je crédite Philippe Watrelot (que je vous recommande de suivre sur FB pour un oeil perspicace sur l’Education) et Michel Vincent qui nous pointent que :
« La lecture du rapport de 2010 des députés Xavier Breton et Yves Durand sur les rythmes de vie scolaire prend une saveur particulière aujourd’hui.
Ce rapport évoque les auditions réalisées par la mission d’information et parmi celles-ci, il y a Jean-Michel Blanquer, à l’époque Dgesco.
Il évoque d’abord des journées de six heures « bien remplies, trop remplies ». Puis plus loin il déplore qu’avec le passage à quatre jours, « le monde des adultes s’est entendu sur le monde des enfants »…! »
Un Dgesco qui dit le contraire de ce que fait le Ministre, et les 2 sont la même personne, soit Jean-Michel Blanquer. Merci pour le « monde des enfants »!
Le rapport est le suivant : faites un Ctrl F pour trouver l’audition de M. Blanquer. http://www.assemblee-nationale.fr/13/rap-info/i3028.asp

rapport assemblée nat

Bonne fin d’année, reposez-vous bien, ressourcez-vous cet été et merci pour nos enfants pour tout ce que vous avez fait pour eux.
Je rajoute toute ma gratitude et mon admiration immense pour Claire Leconte , qui a bénévolement sillonné la France ces 3 dernières années, à l’appel d’élus de tous bords politiques, d’inspecteurs de circonscription, de syndicats enseignants, d’associations d’éducation populaire , de fédérations ou associations de parents, pour parler des temps éducatifs (et des besoins des enfants) et aider à mettre en place des temps qui permettent aux enfants de mieux apprendre avant pendant et après l’école, son blog www.claireleconte.com. Une grande dame dédiée à la cause des enfants!

« La Fable des rythmes scolaires, » Le Dgesco et le Ministre »

Par Mireille Ulea

En 2010, le rapport 3028 sur les Rythmes (Assemblée Nationale) évoquait des journées de six heures « bien remplies, trop remplies ». Jean-Michel Blanquer, à l’époque Dgesco, donc numéro 2 du Ministère, y déplorait qu’avec le passage à quatre jours d’école, « le monde des adultes s’est entendu sur le monde des enfants ».
Un Dgesco qui dit le contraire de ce que fait le Ministre, et les 2 ne font qu’un, cela mérite une fable à ajouter aux 150000 offertes aux CM2.

Les Fables de La Fontaine / albums des dessins originaux de Grandville (1837-1846)

Le Dgesco et le Ministre,

Maître Dgesco, à fin 2010,
Tenait des propos fort avertis :
Six heures de cours par jour, qu’on en finisse!
Journées bien remplies, trop remplies !
Oyé, Oyé parents et enseignants
Quatre jours de cours, comprenez
Que « Le monde des adultes s’est
Entendu sur le monde des enfants » .
Sans mentir, comme chacun se doit,
Quand on s’adresse à l’Assemblée,
Nationale s’il vous plaît,
Et que la Cause des enfants est notre Loi!
Le temps passa, des réformes et nous voilà,
En 2017, qui rime avec disette!
Maître Ministre Éducation décréta
Que quatre jours d’école, c’est possible, mazette !
Cette mesure vaut bien 400 millions en moins !
Les rythmes des enfants, faut pas en faire un foin !
Que Maîtres Dgesco et Ministre ne fassent qu’un,
Cela nous en bouche un coin !

Cette fable est dédiée à la courageuse Claire Leconte qu’aucun Ministre n’aura eu les couilles de rencontrer pour améliorer cette réforme des rythmes, que ce soit Peillon, Hamon ou Vallaud Belkacem, et qui a été pourtant la fourmi la plus travailleuse sur le terrain des temps éducatifs des enfants. Toute notre gratitude.

Une révolution conservatrice à l’Éducation nationale ?

Emmanuel Macron a affirmé à de nombreuses reprises que la question de l’éducation serait au centre de ses priorités. La nomination de M. Blanquer comme ministre de l’Éducation nationale inquiète cependant. Certains voient en lui l’homme du retour aux méthodes du passé tandis que d’autres s’interrogent sur la libéralisation de l’école avec notamment l’autonomie des établissements. Et les annonces faites ces derniers jours ne sont pas faites pour rassurer le mondede l’éducation : distribution des fables de La Fontaine, casiers à portable, chorale d’accueil de rentrée etc…

Dans ses chroniques, Jacques Sapir interroge deux spécialistes de l’éducation et des questin de société : Natacha Polony, journaliste et essayiste, spécialiste des questions de société et d’éducation et François Durpaire, maître de conférences en sciences de l’éducation à l’université de Cergy-Pontoise auteur notamment du livre « La Fin de l’école » chez PUF.(début de la vidéo à 4:38)

La rentrée au collège 2017 selon Jean-Michel Blanquer

Alors que le B.O. du 22 juin publie l’arrêté sur la réforme du collège, le ministre écrit aux principaux pour expliquer ses intentions. Evoquant « une nouvelle étape », il montre comment « consolider la place des langues au collège avec la réaffirmation des classes bilangues » et le « développement du latin et/ou du grec ».

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jean-Michel Blanquer va offrir les fables de La Fontaine à tous les CM2

Après  avoir conseillé  aux enfants les Fables de la Fontaine comme lecture estivale, «Car elles nous disent quelque chose de la vie et qu’elles sont éternelles», Jean-Michel Blanquer a annoncé que les 150 000 élèves de CM2 allaient recevoir un exemplaire des Fables de la Fontaine.

 la cigale et la fourmi

Même si cette mesure visant à être une incitation à la lecture, on peut se demander si il n’y a pas plus important à gérer que ce genre de mesure mineure relevant plus de l’effet d’annonce que d’une vraie prise en compte des problèmes du terrain.

Ce qui est drôle c’est que l’on va distribuer 150 000 livres alors que le précédent ministère était pour le tout numérique et des tablettes pour tous. Remarquez, les fables de la Fontaine étant du domaine public, cela peut être 150 000 ebooks. En attendant elles sont disponibles ici 

Un casier pour les portables en collège

Jean-Michel Blanquer a à coeur de tenir les promesses de campagne d’Emmanuel Macron. Il avait été dit qu’il fallait bannir les portables de l’école.

Vendredi 23 juin matin sur France 2, Il a donné une solution qui si elle est réalisable en conseil des ministres, elle l’est nettement moins dans un collège de 780 élèves…

//embedftv-a.akamaihd.net/502a9cc6875905347533a14cb2c46fa2

VIDEO. Jean-Michel Blanquer réfléchit à un casier où les collégiens déposeraient leur portable avant d’entrer en classe

N’oubliez pas les paroles…

A l’occasion de la fête de la musique, Jean-Michel Blanquer a  annoncé que le lundi 4 septembre toutes les écoles, tous les collèges et lycées devront proposer un accueil musical des nouveaux élèves par une chorale.

giphy

La chorale et/ou l’orchestre des écoles maternelles et primaires, du collège ou du lycée seront au cœur de l’organisation de cet événement. Les élèves et les parents musiciens seront associés au  milieu associatif et aux collectivités locales. Afin d' »anticiper » le ministère de l’Education nationale compte sur un étroit partenariat avec le ministère de la Culture.

A l’approche de grandes vacances et à l’heure où nous avons de moins en moins d’élèves présents dans les établissements (vacances anticipées, canicule, examen etc…), on peut se demander à quel moment cela peut-il se préparer?  Et surtout comment faire pour que les élèves se rappellent des paroles des chansons !

Petit bonus pour les plus anciens.