“Bonjour!
Un petit témoignage positif qui parlera peut être à certains: Mon nouveau chef d’établissement a dit hier, dans une réunion que l’une de ses fonctions était de faciliter et de rendre plus agréable la vie des profs au collège. Et il s’y emploie effectivement avec beaucoup d’énergie : Sanctions immédiates contre les élèves problématiques, prise en compte de la parole du prof, réaménagement de la salle des profs en concertation avec nous pour qu’elle devienne un vrai espace de convivialité, dialogue permanent et toutes sortes de petites attentions du quotidien…
Honnêtement, en 28 ans, c’est la première fois que je vois ça.
Et ça fait du bien!”

0

Par anonyme

“Ce matin, à 6h, j’apprends le décès de mon grand-père. Ça fait mal, c’est douloureux mais je vais quand même bosser en bon fonctionnaire éthique et responsable… Je fais mes heures, tant bien que mal. Mais quand je demande une journée pour assister à l’enterrement de mon grand-père et que la secrétaire de direction d’un de mes établissements me répond : “Bien sûr, vous remplissez une demande d’autorisation d’absence, mais elle ne vous sera accordée que si vous proposez un planning pour rattraper vos heures et bien sûr si cela n’entrave pas le bon fonctionnement de l’établissement. C’est la principale qui décide. Par contre si vous ne la déposez pas tout de suite, ça devra attendre jeudi…”. Tout en sachant que la semaine dernière, j’ai fait 5 heures supplémentaires pour “arranger” l’administration… Je me demande si le manque d’humanité est intrinsèquement lié au petit pouvoir que chacun possède dans un établissement scolaire ? Je m’interroge aussi sur comment l’on peut exiger des enseignants une bienveillance continue, quand le système fait preuve d’une telle violence envers nous…”

(Avec toutes nos condoléances, cher anonyme)

0

Par Jeanne Cabanes

J’ai une direction plutôt chouette (ça existe vraiment). Le genre qui aux profs de s’arrêter quand ils sont à la limite du burning-out, qui remonte ses manches pour recevoir les élèves dysfonctionnels et leurs familles sans les ménager, ou qui accepte toutes tes demandes de formation. Dans l’ensemble, on est bien accompagnés.

Mais surtout, c’est une direction qui aime transformer les élèves en petits cobayes de laboratoire, en testant toute sorte de dispositif pédagogique. Par exemple, on s’amuse la proviseure adjointe et moi à faire des expériences sur la classe de seconde dont je suis prof principal (le genre de classe faible dont les élèves sont là parce qu’ils n’avaient pas d’assez bons résultats en sortie de 3e pour aller en voie professionnelle et dont les élèves ne comprennent pas pourquoi ils sont là, ne comprennent pas les cours et finissent par décrocher). Après avoir mis en place pas mal de choses (plus ou moins efficaces, mais il y a du mieux quand même), on aimerait bien se lancer dans “le tutorat entre pairs” / “l’entraide pédagogique” … ce genre de choses là.

J’ai déjà expérimenté cela, mais entre des classes de niveaux différents. Je me tourne vers vous si jamais vous avez mis en pratique des projets en ce sens à l’intérieur d’une même classe, et cela quelque soit le niveau (école, LP, lycée, post bac…).
Je suis preneuse de tous vos conseils et de vos impressions.
Merci, les feignasses !

0