Petit moment mignon

J’étais au début de ma carrière d’enseignante.

Après plusieurs années en SEGPA (où j’ai vécu une expérience forte et enrichissante comme beaucoup d’enseignants qui sont envoyés en début de carrière dans des postes un peu particuliers ou difficiles), j’obtiens un poste provisoire en école maternelle avec une classe de moyenne section.

L’année se déroule merveilleusement bien, avec de nouvelles découvertes et une équipe formidable. Voilà la fin de l’année qui se profile et je sais que je vais changer d’école. Le dernier jour arrive et celui-ci est accompagné de grisaille et de pluie en plein mois de juin.

16h30: le moment des séparations arrive. Quand arrive l’heure des parents, je croule sous les au revoir, les remerciements et les petites attentions en tous genres. Et alors l’émotion que je contenais depuis le matin, avec cette drôle de petite boule au ventre qui m’avait accompagnée toute la journée laisse échapper quelques larmes sur mon visage. Eh oui, je pleure de quitter ces loulous que j’avais accompagnés durant une année!

Il ne faut pas oublier que derrière une feignasse se cache parfois un cœur qui s’attache à ces petits humains… J’essaie de cacher mon trouble et mes larmes mais les petits sont très perspicaces pour ressentir nos sentiments et alors que les parents semblent ne pas s’en apercevoir, une de mes petites élèves s’approche de moi, me prend la main et me dit, avec un mélange d’émotion, d’étonnement et d’admiration :
“Oh ! Maîtresse ! Il pleut dans le ciel comme il pleut dans tes yeux !”
Et je lis dans ses yeux qu’elle est persuadée que le temps de la journée et mon humeur du jour étaient liés.

Eh oui ! Feignasse mais fée-gnasse aussi toujours un peu dans les yeux de nos loulous.

0

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.