La trousse à projet, ou l’arrivée du financement participatif à l’école

A l’heure où les budgets consacrés à l’ouverture culturelle sont plutôt à la baisse mais que les EPI peuvent difficilement avoir lieu sans un minimum de budget, L’Education Nationale lancera au mois de mars sa plateforme de financement participatif.

logo_trousseaprojets_1200-800-1_719137-13

La Trousse à projets est “une plateforme numérique au service de projets éducatifs et pédagogiques bénéficiant aux élèves scolarisés de la maternelle au lycée. Elle permet aux enseignants et aux membres de la communauté éducative de faire connaître leurs initiatives, de collecter les fonds nécessaires à leur concrétisation et de bénéficier d’un accompagnement pédagogique et méthodologique. Elle offre à tous la possibilité de contribuer à la réalisation de projets validés par l’Education nationale.”

Sauf qu’elle ouvre aussi la porte à des financements privés dans une Education dite Nationale et publique…La concurrence entre établissements pour s’attirer ces fonds privés de financement risque d’être terrible et il est à craindre que seuls les projets les plus prestigieux et en vue attireront tous les financements. Dans ces conditions comment les petits établissements ou ceux ayant de simples projets pourront-ils faire face à cette concurrence .Il faut certes prendre l’argent là où il y en a. De la à ouvrir la boite de Pandore et creuser les inégalités….

Et vous, que pensez-vous de cette arrivée des financements participatifs à l’école ?

0

0 commentaire

  1. Juste très triste d’être obligée d’en arriver là pour mettre en place des projets. On est de plus en plus limité par l’étroitesse des budgets d’établissement. En quelques années, j’ai constaté une baisse réelle et continue de nos moyens. Vive le système D !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.