“La Fable des rythmes scolaires,” Le Dgesco et le Ministre”

Par Mireille Ulea

En 2010, le rapport 3028 sur les Rythmes (Assemblée Nationale) évoquait des journées de six heures « bien remplies, trop remplies ». Jean-Michel Blanquer, à l’époque Dgesco, donc numéro 2 du Ministère, y déplorait qu’avec le passage à quatre jours d’école, « le monde des adultes s’est entendu sur le monde des enfants ».
Un Dgesco qui dit le contraire de ce que fait le Ministre, et les 2 ne font qu’un, cela mérite une fable à ajouter aux 150000 offertes aux CM2.

Les Fables de La Fontaine / albums des dessins originaux de Grandville (1837-1846)

Le Dgesco et le Ministre,

Maître Dgesco, à fin 2010,
Tenait des propos fort avertis :
Six heures de cours par jour, qu’on en finisse!
Journées bien remplies, trop remplies !
Oyé, Oyé parents et enseignants
Quatre jours de cours, comprenez
Que « Le monde des adultes s’est
Entendu sur le monde des enfants » .
Sans mentir, comme chacun se doit,
Quand on s’adresse à l’Assemblée,
Nationale s’il vous plaît,
Et que la Cause des enfants est notre Loi!
Le temps passa, des réformes et nous voilà,
En 2017, qui rime avec disette!
Maître Ministre Éducation décréta
Que quatre jours d’école, c’est possible, mazette !
Cette mesure vaut bien 400 millions en moins !
Les rythmes des enfants, faut pas en faire un foin !
Que Maîtres Dgesco et Ministre ne fassent qu’un,
Cela nous en bouche un coin !

Cette fable est dédiée à la courageuse Claire Leconte qu’aucun Ministre n’aura eu les couilles de rencontrer pour améliorer cette réforme des rythmes, que ce soit Peillon, Hamon ou Vallaud Belkacem, et qui a été pourtant la fourmi la plus travailleuse sur le terrain des temps éducatifs des enfants. Toute notre gratitude.

0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.