Lors de précédents articles, nous vous avions parlé du mouvement de grève en Martinique. Les ouragans ont pris le dessus dans les médias en métropole. Mais en Martinique, la grogne continue.

Episode 1

Pourquoi le préfet nous raconte-t-il des salades?

Publié par Snes-Fsu Martinique sur samedi 23 septembre 2017

(Ps: nous n’avons aucune accointance syndicale. Mais face au peu d’informations disponible en métropole, le contenu nous a apparu intéressant)

Episode 2 (par E.P)

Voici leur réaction après la réception de ce courrier

Martinique préfet

“Le préfet a opté pour un ton condescendant et nous fait passer pour cons… 
L’association des maires est sortie très en colère de la dernière réunion. 
Un ultimatum a été posé c’est-à-dire 15h pour répondre à nos doléances. 
Sinon grève générale à partir de lundi.
Je vous joins le courrier qui nous a redonné espoir de reprendre le chemin de nos classe lundi…
C’est un fake
Dommage que les audios ne passent pas sur Facebook.”

En réaction, les manifestants ont décidé de continuer la grève. Ainsi tous les services municipaux, écoles, crèches seront fermés à partir de lundi.

0

Suite à la vague d’attentats et au plan Vigipirate renforcé, le ministère a publié sur Eduscol des consignes de sécurité applicables dans les établissements relevant du ministère de l’Éducation nationale. Quatre guides ont été édités :

  • un guide à destination des parents d’élèves du primaire
  • un guide à destination des parents des collègiens et lycéens
  • un guide à destination des directeurs  d’école primaire
  • un guide à destination des chefs d’établissement

infographie_plansecurite_624249

Pour les voyages scolaires :

  • Les écoles et les établissements scolaires ont obligation de signaler en amont des voyages à l’autorité académique. En lien avec les préfets, l’autorité académique pourra interdire un voyage si les conditions de sécurité ne sont pas remplies.

L’autorisation de sortie de territoire supprimée en 2013 est rétablie depuis le 15 janvier 2017. Elle concerne tout mineur qui voyage à l’étranger sans être accompagné de ses parents.

  • Les sorties scolaires occasionnelles (théâtre, sortie nature…) sont également autorisées. Elles ne nécessitent pas d’autorisations préalables auprès des autorités académiques.
  • Toute manifestation autorisée par la préfecture (salons, compétitions sportives…) est de fait accessible aux scolaires.

 

0

La sécurité dans les établissements scolaires est importante. Il y a un certain nombre de règles à suivre que l’on retrouve dans ce guide d’élaboration du PPMS.

Afin d’aider les directeurs d’école il existe un guide de la Dgesco datant de 2008.

En voici un petit aperçu

soins primaire

Pour les élèves faisant l’objet d’un projet d’accueil individualisé (PAI), penser à se munir de leur traitement spécifique.

Concernant la sécurité des personnels, il est à regretter qu’il n’existe pas de médecin du travail.  En cas de situation de mise en danger , il ne faut pas hésiter à remplir le registre CHST présent dans tous les établissements.

 

0

vacancesOn s’était tous rendus compte de l’absurdité du calendrier des vacances de printemps 2018 de la zone B (Du 20 avril au 7 mai 2018, suivi du 8 mai férié donc reprise le 9 mai et pour finir jeudi de l’Ascension sans pont prévu avec le vendredi !) Tous ?!!! Non ! un village d’irréductibles fonctionnaires au MEN a décidé de faire comme si tout était logique….

Et par miracle, la rectrice de l’académie d’Orléans-Tours, Katia Béguin, a accepté, par arrêté  en date du 20.09.2017, de corriger ces dates absurdes. Nous serons donc, nous les heureuses feignasses du Centre, en vacances, du  mercredi 25 avril après la classe au lundi 14 mai (reprise des cours le matin).

 Les deux jours fériés ont ainsi été englobés dans les vacances scolaires pour éviter une semaine de reprise entrecoupée; les vacances se trouvent cependant prolongées de deux jours, les jours fériés ne sont ainsi par perdus par les enseignants et les élèves.

0

C’est par Twitter que Gérald Darmanin, Ministre des actions et des comptes publics a annoncé le 15 septembre dernier qu’il a enfin signé les décrets d’application du PPCR pour l’ensemble de la fonction publique d’état.

Pour les enseignants, le décret  d’application est paru dans le JORF n°0108 du 7 mai 2017du 7 mai 2017. Il s’agit du décret n° 2017-786 du 5 mai 2017 modifiant divers décrets portant statut particulier des personnels enseignants et d’éducation du ministère chargé de l’éducation nationale.

Pour rappel, le PPCR remplace l’ancienne évaluation professionnelle jusqu’alors faite d’une note adminstrative et une note pédagogique.

 

0

L’association des maires de France (AMF) propose une carte exclusive sur le rythme scolaire dans les écoles.

Sur cette carte on se rend bien compte des disparités territoriales :

  • Sur les 21 735 communes (hors communes déléguées), 9 430 ont choisi de revenir à la semaine 4 jours à la rentrée, soit 43,38 %.
  • Dix académies de métropole sont au-dessus de 50 % de retour aux 4 jours : Aix-Marseille, Amiens, la Corse, Créteil, Dijon, Lille, Montpellier, Nice, Rouen et Versailles.
  • Dans les académies d’outre-mer, les communes ont très majoritairement choisi de ne pas modifier l’organisation du temps scolaire : à La Réunion, à Mayotte et en Guyane, aucune commune n’est revenue à 4 jours. Seules font exception la Martinique et la Guadeloupe, avec respectivement 88,2 % et 59,2 % de retour aux 4 jours
0

Afin de mettre en oeuvre sa mesure “12 élèves en CP”, Jean-Michel Blanquer vient d’annoncer la création de 2500 postes pour l’éducation prioritaire.

éducation

 

Seulement voilà, il y a eu trop de précipitation dans l’annonce de la mise en place des “12 élèves/ CP”. On manque d’enseignants formés  et aptes à enseigner.

tumblr_o30k891QBf1v6suboo1_500.gif

Toutes les places aux précédents concours, y compris à celui exceptionnel de l’académie de Créteil n’ont été pourvues. Certaines académies sont tellement en manque d’enseignants qu’elles refusent les exeats et les temps partiels.La crise du recrutement est belle et bien là et le dispositif PDMQDC va en faire les frais, dans une moindre mesure selon le ministère.

Cette mesure va dans le sens de la grève des enseignants de Seine-Saint-Denis qui réclament plus de profs  et pas moins  d’élèves. Selon eux,  la réforme «100% de réussite au CP», mesure phare du programme de Macron, dont la mise en oeuvre dans le département dégraderait selon eux les conditions d’apprentissage en plus de défavoriser les autres niveaux, qui faute de personnel ne pourraient plus bénéficier du dispositif PDMQDC.

Sans compter que bizarrement, silence radio sur la revalorisation des primes REP+ (alors que cela aurait pu aider au recrutement), autre mesure phare de la campagne d’Emmanuel Macron….

 

0