Grève des professeurs stagiaires : leurs revendications

Pour être informé de ce qui se passe un peu chez les stagiaires de lettres de Lyon (et de Navarre) :

Suite à l’appel à la grève des ESPE de Grenoble et Versailles, nous, étudiant-e-s-professeur-e-s stagiaires de Lettres Modernes et Classiques à Lyon 2, avons tenu ce jour deux assemblées générales afin d’envisager notre implication dans le mouvement.

Nous remettons en cause les modalités de masterisation des concours de recrutement de l’enseignement définies au niveau national. Il apparaît évident que les conditions de travail et de formation des Masters de l’Education de l’Enseignement et de la Formation (MEEF) sont inhumaines et intenables et ne permettent pas de se consacrer pleinement à la réussite des élèves que nous avons en responsabilité.


Notre priorité lors de ces assemblées générales n’a pas été de remettre en question la formation dispensée à Lyon 2 et au sein de l’ESPE de Lyon, mais bien de formuler des revendications auprès du ministère.
Nous constatons que la masterisation telle qu’elle est mise en place ne fonctionne pas. Nous demandons donc :

  • L’allègement des charges horaire et de travail (en moyenne 60h par semaines) rendues exponentielles par le triple statut étudiant, professeur en poste et professeur en formation.
  • La modification de ce triple statut qui rend toute identité professionnelle impossible à construire, car nous ne pouvons être des étudiant-e-s, professeur-e-s en responsabilité et en formation sans que ces différentes postures entrent en conflit les unes avec les autres.
  • L’allègement et la réduction drastique du nombre d’évaluations, qui surchargent inutilement la formation et la rendent contre-productive : elles créent une situation d’évaluation permanente particulièrement anxiogène.
  •  Le remplacement des cours disciplinaires obligatoires par des séminaires tenant compte des validations d’acquis antérieures, afin de créer une formation plus orientée sur la pratique du métier.
  • La création d’un véritable master professionnel donnant lieu à la production d’un écrit réflexif à dimension pédagogique et professionnelle.
  • Le changement du système de tutorat, car le tuteur terrain ne peut être à la fois un interlocuteur privilégié, un formateur et un évaluateur sans fausser la relation à son stagiaire.

Ces revendications ont pour vocation de rappeler qu’une formation des personnels enseignants est nécessaire mais il est indispensable qu’elle soit adaptée. Le modèle de masterisation actuel est un échec, notamment à cause d’une obsession évaluative contre-productive et à l’origine d’une pression insoutenable.

Nous invitons donc tous les membres de la formation, professeur-e-s, formateurs-trices, personnels, étudiant-e-s de toutes disciplines, à rejoindre notre mouvement en étant présent-e-s à une assemblée générale le mardi 11 avril 2017 à 14h en salle B148 (Lyon 2 – Site quais du Rhône).
En espérant vous trouver nombreux,
Les professeur-e-s-stagiaires de Lettres modernes et classiques de Lyon 2.

Une réflexion sur “Grève des professeurs stagiaires : leurs revendications

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s