Les apprentis philosophes

Par Culture Philo

« Lors d’un échange riche avec Abdennour Bidar au cours d’une de ses conférences sur la laïcité , il m’a encouragée à poursuivre mes cafés philo, rappelant que chaque intellectuel avait une mission, celle de multiplier les lieux de débats et d’échanges pour rappeler les valeurs de la République et surtout de rendre concrète la valeur de fraternité par notre capacité à communiquer ensemble, nous rappelant à tous qu’il y avait une urgence qu’on ne pouvait plus nier depuis les attentats contre Charlie Hebdo pour recréer du lien afin de donner du sens au vivre ensemble.
Aussi, j’essaie de poursuivre ce travail en me disant que là où est notre plus grand espoir réside dans le fait de donner la parole aux plus jeunes , enfants et adolescents. Or, quel grand bonheur vivifiant que les cafés philo avec des enfants âges entre 7 et 12 ans , tel que je l’ai vécu aujourd’hui . Le but premier était d’abord de leur faire découvrir le questionnement philosophique, puis de formuler leurs « pépites »-questions pour en discuter ensemble avant de les échanger avec leurs parents et autres adultes lors d’un apéro-philo .
Alors voici certaines de ces questions que nous avons abordées et qui révèlent à la fois un réel besoin de mieux communiquer sur nos émotions mais aussi la profondeur de réflexion de ces jeunes esprits, qui vont peut être amener certaines prises de conscience aux adultes:
– peut on exprimer sa colère sans faire souffrir les autres?
– pourquoi les adultes expriment ils moins leurs sentiments ( surtout les papas) que les enfants?
– pourquoi nous dit-on de ne pas penser et de ne pas parler de la mort comme si cela ne nous concernait pas?
– est il toujours possible et nécessaire d’aimer tout le monde?
– pourquoi a t´on peur des différences ? Et quelles différences effraient le plus?
– sommes nous parfois plus méchants avec ceux qu’on aime? Mais aussi pourquoi partageons nous plus la souffrance de ceux qu’on aime?
– doit-on tout partager avec les autres?
– pour être juste faut il donner la même chose à tous?
– Est il possible de pardonner à celui qui nous a fait du mal?
– les disputes signifient elles qu’on ne s’aime plus?
– est il plus facile d’aimer ceux qui nous ressemblent?
………voilà un extrait des questions de mes apprentis philosophes, qui trouvent qu’en général les adultes n’expriment pas assez leurs émotions et ne leur disent pas assez qu’ils sont fiers d’eux…. En tout cas moi j’étais très fière de leur travail de réflexion plein d’enthousiasme ( le bâton de parole n’a même pas été nécessaire)et attend impatiemment leur échange avec leurs parents, car en tant que parent et adulte moi-même , j’ai pris conscience de ne pas être toujours à la hauteur des revendications infantiles😉…merci les enfants pour cette « leçon  »
Culture Philo⛅️

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s