Vu sur une fiche métier proposée sur un site d’orientation….  on risque de disparaître avec une telle pub. Ça fait pas rêver mais au moins c est honnête.

“Le professeur des écoles doit également apprendre aux élèves à acquérir des méthodes de travail et des règles de vie sociale. Il travaille par petits groupes quand c’est possible, et cherche de nouveaux moyens pédagogiques, notamment pour les enfants en difficulté.
Le temps de travail hebdomadaire du professeur des écoles est de 26h d’enseignement avec les élèves, plus une heure de concertation consacrée aux conseils d’école obligatoires et à des travaux avec l’équipe pédagogique de l’établissement.
Hors du temps de présence en classe, le professeur des écoles consacre aussi de nombreuses heures à corriger les cahiers et les copies, à préparer les leçons et à recevoir les parents d’élèves.
Véritables hommes et femmes orchestres, les professeurs des écoles peuvent enseigner à des enfants de tout niveau scolaire, souvent agités et dans toutes les classes, de la maternelle au CM2. Ce métier nécessite donc une grande adaptabilité, de la patience, de la polyvalence… et beaucoup de pédagogie !”

0

La mise à disposition est la situation du fonctionnaire qui ne quitte pas  son corps d’origine et continue à percevoir sa rémunération correspondante en effectuant son service dans une autre administration que la sienne.
La durée de la mise à disposition ne peut excéder une durée de 3 ans renouvelable.
Les années de mise à disposition sont prises en compte pour le calcul de la retraite.
La mise à disposition est prononcée par arrêté du ministre de l’Education nationale.

Il est possible d’être mis à disposition auprès :

  • d’une autre administration de l’Etat ou d’un établissement public à caractère administratif ;
  • d’une organisation internationale intergouvernementale ;
  • d’une organisation à caractère associatif qui assure une mission d’intérêt général ;
  • d’un organisme d’intérêt général public ou privé.

Pour l’obtenir, il faut  :

  • Faire une demande auprès de son autorité hiérarchique ou à une demande d’une administration;
  • Obtenir  l’accord de la autorité hiérarchique et  l’avis de la commission administrative paritaire compétente ;
  • Signer une convention entre l’Education nationale et l’organisme d’accueil lorsque la mise à disposition est prononcée au profit d’un organisme d’intérêt général, public ou privé, ou d’un organisme à caractère associatif qui assure une mission d’intérêt général ;
  • Obtenir un arrêté ministériel.

Les effets de la mise à disposition sont :

  • une rémunération correspondante à son  emploi dans son corps d’origine ;
  • un pouvoir disciplinaire conservé à par l’ administration d’origine qui continue de noter l’agent et qui reçoit  de l’organisme d’accueil des rapports sur le travail de l’agent ;
  • des conditions de travail fixées par l’organisation d’accueil.

L’autorisation de travail à temps partiel et le droit à la formation professionnelle restent de la responsabilité de l’ administration d’origine.

Réintégration

La mise à disposition peut prendre fin avant son terme à la demande de l’agent, à celle de l’organisme ou de l’administration d’accueil.
A l’issue de la mise à disposition, si le poste d’origine ne peut être réintégré, l’agent sera réaffecté sur un des emplois que son  grade lui permet  d’occuper.

alerte  (Ne pas confondre avec la Disponibilité qui consiste en une cessation provisoire d’activité au sein de l’Education nationale)

0

A l’heure où les budgets consacrés à l’ouverture culturelle sont plutôt à la baisse mais que les EPI peuvent difficilement avoir lieu sans un minimum de budget, L’Education Nationale lancera au mois de mars sa plateforme de financement participatif.

logo_trousseaprojets_1200-800-1_719137-13

La Trousse à projets est “une plateforme numérique au service de projets éducatifs et pédagogiques bénéficiant aux élèves scolarisés de la maternelle au lycée. Elle permet aux enseignants et aux membres de la communauté éducative de faire connaître leurs initiatives, de collecter les fonds nécessaires à leur concrétisation et de bénéficier d’un accompagnement pédagogique et méthodologique. Elle offre à tous la possibilité de contribuer à la réalisation de projets validés par l’Education nationale.”

Sauf qu’elle ouvre aussi la porte à des financements privés dans une Education dite Nationale et publique…La concurrence entre établissements pour s’attirer ces fonds privés de financement risque d’être terrible et il est à craindre que seuls les projets les plus prestigieux et en vue attireront tous les financements. Dans ces conditions comment les petits établissements ou ceux ayant de simples projets pourront-ils faire face à cette concurrence .Il faut certes prendre l’argent là où il y en a. De la à ouvrir la boite de Pandore et creuser les inégalités….

Et vous, que pensez-vous de cette arrivée des financements participatifs à l’école ?

0

La ministre « confirme qu’à partir de la Toussaint, dans toutes les académies, ce n’est pas aux candidats inscrits sur les listes complémentaires » du concours de professeur des écoles qu’il sera fait appel pour remplacer les stagiaires démissionnaires, « mais aux contractuels, qui bénéficient d’une formation qui leur est propre et d’ailleurs sont accompagnés en vue de passer le concours à leur tour. » Parce que dans ces cas-là, il est fait « appel à des contractuels pour une raison simple : les candidats inscrits sur les listes complémentaires n’ont pas suivi la formation initiale que nous avons prévue pour tous les enseignants. »

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=W6MHEeRXINg&w=560&h=315]

Cette annonce a été  faite le 21/02/2017 en réponse à la #QAG de Guy TEISSIER, député des Bouches-du-Rhône (LR) : « Jusqu’en novembre 2016, les recrutements sur la liste complémentaire pour pallier les démissions des professeurs stagiaires fonctionnaient normalement : l’académie faisait appel aux candidats sur les listes complémentaires dans l’ordre du classement. Or, le 20 novembre 2016 dernier, le rectorat de l’académie d’Aix-Marseille informait les candidats sur les listes complémentaires qu’il n’y avait plus de budget pour ces recrutements. »

Les contractuels sous couvert d’avoir une formation fournie une fois en place, restent une main d’oeuvre à moindre coût et corvéable à merci car facile à  licencier….

0

Par Damien Vaillant

“Bonsoir à tous et à toutes,

Dans le cadre de mon master de psychologie du travail à l’université Paris Descartes, je réalise une étude qui porte sur la santé au travail.

Je suis à la recherche d’un maximum de participants (des femmes enseignantes) pour répondre à ce questionnaire en ligne, qui dure en moyenne 20 minutes et garantit l’anonymat de tous.

Si vous souhaitez faire progresser la science, n’hésitez pas et cliquez sur ce lien. A partager !!

sante-au-travail

Je vous remercie pour votre participation et vous souhaite une bonne soirée.

0