En maternelle, c’est comment ?

En maternelle, c’est comment ?

Compter, et recompter, vérifier qu’il n’en manque pas un, (çui qui se cache à tous les coups) avoir des yeux dans le dos, et les oreilles partout, rechanter tous les jours « la même semaine des canards » alors qu’en fin de compte ‘y en a 3 qui la comprennent pendant les 2 premiers mois, 8 ou 10 vers mars et peut-être 15 en mai, parce que c’est super dur de comprendre « la semaine des canards », on a bien oublié ça, nous, obtenir le silence et le garder 3’ chrono, traduire simultanément des langues exotiques non répertoriées par l’UNESCO, nettoyer la colle sur son pantalon avant qu’elle ne sèche, d’ailleurs faudrait la mettre cette blouse et avec le sourire, rester philosophe , porter des chaussures qui ne craignent pas l’écrasage d’orteils, avoir des nouvelles idées tous les jours, ou au moins des qui durent quelques jours en attendant les suivantes, croiser les doigts pour qu’il ne pleuve plus à l’heure de la récré, attacher les manteaux, connaitre 25 prénoms + noms de familles + autant de papas, de mamans, de nounous, de frères et sœurs… et toujours toujours GARDER LE SOURIRE sinon on passe pour des pas sympas, répéter BONJOUR s’il te plait merci 1565478 fois la semaine pour obtenir 1 réponse de temps en temps d’enfants et/ou de parents, comprendre et accepter ce que nombre d’entre-eux ne sont pas prêts à comprendre ou à accepter à leur endroit… En fait le plus compliqué dans ce métier, ce sont plutôt les parents, non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *